Navigation – Plan du site

Éditorial

Jean-Noël Ferrié
p. 11

Texte intégral

1La présente livraison d’Égypte/Monde arabe a sans doute tardé à venir à la devanture des libraires ; l’ambition du projet explique en partie ce retard : il s’agissait d’évoquer, en un seul numéro, un siècle d’histoire égyptienne, et de le faire en ne comptant que sur les forces vives du Cedej. Le résultat est un numéro double, dense, brassant large mais fourmillant de détails, d’analyses, de points de vue, qui s’attache à rendre les continuités et les ruptures du dernier siècle. Qu’il paraisse l’année du cinquantenaire de la Révolution de 52, c’est-à-dire l’année anniversaire d’une rupture majeure dans le déroulement de l’histoire égyptienne contemporaine, ressortit sans doute du « hasard éditorial » – ce mystérieux mélange de retards résignés et d’emballements intempestifs qui tisse la trame de la vie des revues – mais aussi, assurément, d’un hasard heureux.

2Nos lecteurs s’étonneront sans doute de ne pas retrouver les chroniques politique, économique et culturelle reprises et renouvelées de l’ancienne série. C’est que notre revue s’installe désormais, si l’on peut ainsi dire, dans sa formule : être une revue thématique de sciences sociales centrée sur une région particulière, l’Égypte et le monde arabe. Ceci impliquait de simplifier encore la maquette en éliminant les rubriques d’informations sans rapport avec le thème. Pour autant, les chroniques ne disparaissent pas : elles figureront désormais sur la toile, à l’adresse Internet du Cedej. Mais nous venons de parler de « région » et cela implique sans doute quelques précisions. Égypte/Monde arabe ne traite pas d’une nébuleuse culturelle – le « monde arabo-musulman » – mais d’entités territorialisées, ayant des caractéristiques précises, propres au contexte mais non spécifiques d’une culture réifiée, des caractéristiques dont il est possible de rendre compte avec l’appareil théorique normal des sciences sociales. Nous entendons donc parler de l’Égypte et des pays arabes comme l’on parlerait de la France et de l’Europe ou de l’Estonie, comme d’une région sur laquelle on se spécialise. Rien de plus, rien de moins. Région à nouveau donc et région au sens plein du terme : si, jusqu’à présent, Égypte/Monde arabe n’avait traité que de l’Égypte, les prochaines livraisons de la revue porteront sur « La Palestine de la seconde Intifada » et « Les régimes politiques arabes ». Cette ouverture nécessaire ne se fera pas, faut-il le dire, au détriment de l’Égypte qui demeurera toujours au cœur de chacun de ces numéros.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Noël Ferrié, « Éditorial », Égypte/Monde arabe,Deuxième série, 4-5 | 2001, mis en ligne le 08 juillet 2008, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://ema.revues.org/848

Haut de page

Auteur

Jean-Noël Ferrié

Cedej

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org