Skip to navigation – Site map

9 | 1992
Vers une économie libérale ?

Edited by Françoise Clément

L’Égypte s’est engagée, depuis 1990, dans un programme de stabilisation et d’ajustement structurel, finalement conclu avec le FMI en 1991. D’autres accords similaires l’ont précédé en 1962, 1964, 1978, 1986. Celui en cours a la particularité de toucher à tous les secteurs de l’économie égyptienne. Il survient, de plus, dans un contexte international nouveau : la fin du conflit est-ouest et la disparition de l’Union soviétique. L’Égypte ne peut plus jouer des rivalités entre grandes puissances, ni profiter d’un traitement privilégié dans ses échanges avec les pays de l’ex-Union Soviétique. Le nouvel ordre mondial qui s’est manifesté lors de la guerre du Golfe a fortement marqué les esprits, et le lien entre la suppression d’une partie de la dette égyptienne et la position du gouvernement égyptien durant le conflit est systématiquement mis en valeur par les autorités. La très forte dépendance de l’économie égyptienne des financements extérieurs explique en partie l’adoption, par le gouvernement égyptien, d’un programme d’ajustement structurel et de stabilisation, conclu en juillet 1991 avec le FMI. […]

  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org