Skip to navigation – Site map

8 | 1991
Perceptions de la centralité de l’Égypte 2

Edited by François Burgat

Le thème retenu – pour s’inscrire dans le droit fil de la « centralité de l’Égypte » qui a servi à la fois d’emblème et de raison aux quelque trente séances du séminaire 1990-1991 organisé conjointement par le CEDEJ et l'IFAO – mérite d’être élucidé en quelques mots. Je me propose d’aborder, par divers biais, les modes de construction du savoir occidental sur l’Égypte du point de vue de la science politique. Il s’agit d’établir le rapport entre une science et un objet, une discipline spécifique et une société circonscrite spatialement (composant un État national, avec une population, un territoire, des frontières, des modes de fonctionnement, une organisation politique). Avec ceci de particulier que la science est : a) jeune, fragile, voire sans autonomie véritable et que, en regard, l’objet est ancien, solide, possède une masse spécifique, et b) étrangère à l’objet dont elle prétend traiter. […]

  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org