Navigation – Plan du site

Managing Distance: Examining Egyptian Emigration and Diaspora Policies

Lea Müller-Funk
p. 47-69

Résumés

Comment les Etats gèrent-ils l'émigration et l'attachement de leurs citoyens vivant à l'étranger à leurs pays d’origine? Cet article met en relief les mécanismes des politiques d'émigration et de la diaspora dans la région MENA en analysant le cas de l'Egypte. Suivant l'émergence des politiques égyptiennes dans une perspective historique de longue durée, je soutiens que les politiques d'émigration et de la diaspora sont conçues en réaction à la situation économique du pays d'origine et aux politiques d'immigration des pays d'accueil.
L'Egypte est lentement passée d'un pays caractérisé par l'immigration à la fin du 19ème siècle à un pays où l'émigration est devenue un phénomène social omniprésent. L’Egypte a progressivement transformé sa politique migratoire, passant d’une politique d’émigration restrictive dans les années 1960 à une politique d’exportation de la main-d’œuvre à partir des années 1970 – qui commençait à être perçue comme une stratégie et un outil de développement. Avec l'émigration persistante des égyptiens vers les pays occidentaux depuis les années 1980, l'Egypte a également commencé à renforcer ses politiques diasporiques. Cependant, contrairement à d'autres pays de la région MENA caractérisés par des niveaux élevés d'émigration, l'Egypte n'a entrepris des efforts pour intégrer ses citoyens à l'étranger en termes politiques qu’après une massive vague de campagne par ces derniers en 2011.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
State of the Art and Theoretical Approaches
The Emerging Egyptian Emigration State
Nasser’s Restrictive Emigration Policy (1956-1967)
Establishing the Right to Leave (1967-1970s)
The Introduction of Egypt’s Two-Fold Emigration Policies in the 1980s and 1990s
Egypt’s Conflictual and Contradictory Emigration Policies in the 2000s
The Diversification of Emigration Flows and the Emergence of Irregular Migration
Egypt’s Three-Fold Contemporary Emigration Approach
Integrating Egypt’s Diaspora after the Arab Uprisings in 2011
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Today, the Middle East is an area of both emigration and immigration. Labour migration continues to be one of the most dynamic economic factors in the area, and remittances sent home by migrant workers in the region exceed the value of the regional trade in goods and official capital flows (Thiollet 2011: 103). While the oil-producing countries of the Gulf region receive the highest numbers of immigrants, with foreign nationals making up more than 50% of their populations, other countries such as Egypt and Morocco are experiencing strong emigration flows. Emigrants have thus become – at least economically speaking – important actors for labour-exporting states in the Middle East. Emigration and diaspora policies usually emerge when states experience significant flows of emigration. Egypt is a good – and yet understudied – example of this phenomenon. Today, it is one of the world’s largest emigrating countries, with around 4.6 to 8 million of its population living abroad,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lea Müller-Funk, « Managing Distance: Examining Egyptian Emigration and Diaspora Policies », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 15 | 2017, mis en ligne le 05 juin 2019, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://ema.revues.org/3656 ; DOI : 10.4000/ema.3656

Haut de page

Auteur

Lea Müller-Funk

Lea Müller-Funk is a postdoctoral OxPo Research Fellow at the Department for Politics and International Relations (DPIR), University of Oxford, and a Research Associate at the CERI at Sciences Po, Paris. Between 2011 and 2015, she was employed as a PhD Researcher and University Assistant at the Institute for Near Eastern Studies at Vienna University. She holds a PhD (summa cum laude) in Political Science and Arabic Studies from Sciences Po, Paris, and Vienna University. Before her PhD, she attended Vienna University (BA in Political Science, 2009; Master’s in Arabic and Islamic Studies, 2010), the Institut National des Langues et Cultures Orientales (2007/2008), and Sciences Po, Paris (MA in Comparative Politics/Middle East and Muslim World, 2010).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org