Navigation – Plan du site

Male voices in a Cairo social movement

Voix masculines dans un mouvement social au Caire
Sandra A. Fernandez
p. 115-132

Résumés

Cette étude ethnographique explore le rôle de la voix masculine à l’intérieur d’un mouvement de bénévoles luttant contre al-taharruch al-ginsy (parfois traduit comme « harcèlement sexuel ») dans l’espace public en Égypte, à travers des activités de sensibilisation basées sur le dialogue et l’intervention directe non-violente. Le mouvement entrevoit le phénomène de taharruch comme un continuum de violence verbale et physique, défini comme « toute parole ou action de nature sexuelle, dirigée vers une personne pour laquelle elle n’est pas la bienvenue, et violant psychologiquement ou physiquement l’intimité ou de la personne ou leur donnant un sentiment d’irrespect, de traumatisme, d’offense, de peur ou d’exploitation. » Ce collectif a spécifiquement cherché à incorporer les hommes dans ses efforts pour activement contre le taharruch et pour changer les représentations des relations entre les genres chez les autres hommes. Ainsi, la vocalité masculine joue un rôle clé dans la lutte genrée de ce mouvement pour l’espace public, à la fois comme soutien à la voix féminine et comme type nouveau et spécifique de voix masculine, se distinguant d’autres postures masculines qui se jouent dans la rue.

À travers les récits des volontaires, cette contribution analyse comment et en quoi le mouvement est devenu un laboratoire dans lequel de nouveaux modèles d’identité de genre sont élaborés, puis mis en œuvre dans la rue d’une manière socialement constructive, à travers la lutte contre le taharruch et la négociation pour la part des femmes de l’espace public.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Eh al-taharrush? What is taharrush?
The experience of intervention
Training
Conclusion

Aperçu du début du texte

In the winter of 2012 I began to work with an anti-sexual harassment movement based in Cairo. Their original mission was to tackle any and all social issues based upon popular demand. This movement was founded in the summer of 2012 in response to the dramatic increase in gender-based violence, the creation of platforms from which to openly address the issue, and the simple fact that more people were willing and able to publically discuss sexual harassment and violence. Beginning as a group of friends that welcomed all and made a point of being apolitical and nonreligious, the movement has expanded and currently works on a multitude of projects across Cairo. To address the problem of sexual harassment, more commonly referred to as al-taharrush al-ginsy (التحرش الجنسي), the movement deploys two specific methods: dialogue and non-violent intervention. Part of these practices involves engaging men (as well as women) in the process of creating solutions rather than simply targeting them ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sandra A. Fernandez, « Male voices in a Cairo social movement », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 13 | 2015, mis en ligne le 10 novembre 2017, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://ema.revues.org/3536 ; DOI : 10.4000/ema.3536

Haut de page

Auteur

Sandra A. Fernandez

Sandra Fernandez is a PhD candidate in Social Anthropology at the University of St Andrews, Scotland. She holds an MA in Sociology/Anthropology from the American University in Cairo. She is currently doing fieldwork in Cairo, Egypt. sasf@st-andrews.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org