Navigation – Plan du site
Troisième partie : le système hybride en Égypte et le rôle des nouvelles technologies

Limitations of the Social Media Euphoria in Communication Studies

Hanan Badr
p. 177-193

Résumés

Les conséquences politiques des réseaux virtuels dans les pays arabes sont complexes et imprévisibles. Le corpus à ce sujet demeure fragmenté et ses résultats sont empiriques et peu conclusifs. Cela s’explique par un certain nombre de facteurs, notamment le grand nombre de disciplines et d’approches théoriques à l’œuvre pour ce qui constitue un phénomène nouveau pour les sciences sociales ; la rapidité de l’évolution et le dynamisme de cet environnement ; la quantité massive des données et les problèmes de méthodologie. Cet article plaide pour une vision plus équilibrée et nuancée des réseaux virtuels et de leur potentiel de démocratisation. La recherche sur les réseaux virtuels dans les pays arabes, plutôt que de s’attacher à en prouver le déterminisme, devrait se pencher sur l’évolution de l’interaction entre la communication en ligne et les acteurs hors ligne à mesure que ces derniers se développent.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Facebook Revolution: Initial Euphoria at digital mobilization
Limitations of the social media euphoria in the Arab Spring
Conclusion: Beyond scepticism and euphoria - the need for social media research?

Aperçu du début du texte

Facebook Revolution: Initial Euphoria at digital mobilization

The Arab uprisings generated a wave of research that insisted on the democratizating effects of social media. Literature on social media and the Arab uprisings highlighted and celebrated the revolutionary role of social media as a central tool in voicing political demands and social grievances as well as facilitating protests and organizing networks beyond the control of state and private mass media. The massive public mobilizations and the following events that transpired in the Arab region were quickly coined the “Facebook Revolution”, a term that linked the outcome of the protests with the social network Facebook in particular. Studies on the first wave of the “Arab Spring” and online activism initially reflected a sense of victory and euphoria after the fall of Mubarak. True, during the Tahrir protests social media and mobile networks facilitated exchanges among protesters through communication nodes.

Even before 2011,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hanan Badr, « Limitations of the Social Media Euphoria in Communication Studies », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 12 | 2015, mis en ligne le 25 mars 2015, consulté le 26 mai 2017. URL : http://ema.revues.org/3451 ; DOI : 10.4000/ema.3451

Haut de page

Auteur

Hanan Badr

Hanan Badr is assistant professor at the Journalism Department, Faculty of Mass Communication, Cairo University. After obtaining her B.A. and M.A. at Cairo University, she studied for her doctoral degree at the University of Erfurt, Germany. The topic of her dissertation was discourses of terrorism in German and Egyptian print media. Her research interests include international communication, comparative media systems, online political communication in Egypt and their transformations.
Hanan Badr est maître de conférences au département Journalisme de la Faculté d’Etudes des Communications de Masse à l’Université du Caire. Après avoir obtenu sa licence et sa maîtrise à l’Université du Caire, elle a effectué ses études de doctorat à l’Université de Erfurt, Allemagne. Le sujet de sa thèse portait sur les discours du terrorisme dans la presse papier en Allemagne et en Egypte. Elle s’intéresse dans ses recherches à la communication internationale, aux systèmes médiatiques comparatifs, à la communication politique en ligne en Egypte et à ses transformations.
hanan.badr@cu.edu.eg

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org