Navigation – Plan du site
Deuxième partie : relation entre média privés et contestations avant la chute de Moubarak

Al-Badîl, ou L’alternative. Récit d’une expérience à la croisée entre journalisme et engagement militant

Marianna Ghiglia
p. 115-145

Résumés

Le processus de démonopolisation de l’espace médiatique égyptien en cours depuis la fin des années 1990 se caractérise, entre autres, par l’émergence d’une presse privée qui se dit indépendante à la fois de l’Etat et du champ politique traditionnel. Bien que son impact sur l’espace public national ait été vite perçu par nombre d’observateurs, ce phénomène n’a pas fait l’objet d’études particulières. Cet article se propose de retracer l’histoire d’un journal privé ‘indépendant’ qui paraît sur la scène médiatique en juillet 2007 : le quotidien Al-Badîl (L’Alternative). Saisie dans une perspective diachronique, et par les acteurs individuels et collectifs dont elle est à chaque fois le produit, l’expérience d’Al-Badîl révèle une profonde imbrication entre les univers du journalisme et de l’engagement militant. Le journal est un lieu de confrontation symbolique entre deux manières différentes de concevoir le journalisme et l’engagement militant et un espace où s’opère le passage d’une génération intellectuelle et militante à une autre.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cet article est partiellement tiré d’un mémoire de Master 2 intitulé « Histoire d’un journal égyptien "alternatif" : l’expérience du quotidien Al-Badîl », préparé sous la direction de Ghislaine Alleaume et soutenu en septembre 2011 à l’Université de Provence.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Entre gauche démocratique et génération ’70 : « Fonder la troisième voie… »
Al-Badîl « échappe » aux fondateurs… Chronique du passage d’une génération à l’autre
Al-Badîl Al-Jadîd : une voix « révolutionnaire » ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Au cours des dernières décennies, le paysage médiatique égyptien a subi une profonde reconfiguration. L’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, dont les chaînes satellitaires transnationales et l’internet, a entraîné une progressive perte de contrôle, de la part de l’Etat autoritaire, sur les flux informationnels traversant le pays. Dans ce contexte, les autorités égyptiennes n’ont pas essayé de mettre un frein à un phénomène qu’elles ne pouvaient de facto pas contrôler, mais elles se sont vues contraintes d’intervenir pour mettre en œuvre une libéralisation contrôlée du secteur de l’information et des médias traditionnels. Démonopolisation maîtrisée de l’espace télévisuel, car les licences pour la création de chaînes privées égyptiennes ne sont accordées qu’à des hommes d’affaires considérés comme proches du régime. Démonopolisation moins contrôlée en matière de presse écrite, ce qui permet la prolifération de nombreux journaux privés. Or, cett...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marianna Ghiglia, « Al-Badîl, ou L’alternative. Récit d’une expérience à la croisée entre journalisme et engagement militant », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 12 | 2015, mis en ligne le 25 mars 2015, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://ema.revues.org/3428 ; DOI : 10.4000/ema.3428

Haut de page

Auteur

Marianna Ghiglia

Doctorante allocataire de recherche à l’Université d’Aix-Marseille / IREMAM, où elle prépare une thèse en histoire du temps présent et sociologie politique sous la co-direction de Ghislaine Alleaume et Myriam Catusse. Son travail de recherche porte sur la presse privée en Egypte et son impact sur la reconfiguration à la fois de l’espace public national et de la profession journalistique.
PhD research fellow at Aix-Marseille University / IREMAM, where she is preparing a thesis in Contemporary History and Political Sociology under the joint supervision of Ghislaine Alleaume and Myriam Catusse. Her research focuses on the private press in Egypt and its impact on the reconfiguration of both the national public sphere and the journalistic profession.
marianna.ghiglia@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org