Navigation – Plan du site
Deuxième partie – Contester les politiques urbaines

The Politics and Governance of Implementing Urban Expansion Policies in Egyptian Cities

Mohamed Nada
p. 145-176

Résumés

La gestion de la croissance urbaine est essentielle à la prospérité et à la durabilité des villes, même si l’on a peu d’éléments sur les facteurs qui entravent l’application des mesures de régulation de l’urbanisation. Cette recherche se penche sur ces facteurs à travers trois dispositifs mis en place par le gouvernement égyptien : limite de croissance urbaine, planification détaillée dans les zones d’expansion urbaine, et prélèvement sur les plus-values. La collecte de données a été effectuée selon une méthode qualitative. La démarche s’intéresse particulièrement aux capacités, comportements, interactions des acteurs à différents niveaux, ainsi qu’au rôle des agencements institutionnels formels et informels et à l’influence de contextes politiques plus vastes sur les comportements et modes d’interaction des acteurs, en particulier après la Révolution du 25 janvier.
La recherche conclut à l’intrication étroite des facteurs faisant obstacle à l’application des politiques étudiées. Parmi ces obstacles, on trouve principalement une longue tradition de centralisation, une faible coordination entre politiques mises en place au niveau national, de faibles capacités organisationnelles au niveau local, un cadre légal ambigu et obsolète, et un manque de confiance dans les gouvernements élus et les fonctionnaires de l’échelon local. La Révolution du 25 janvier a accru l’incapacité du gouvernement à appliquer les politiques étudiées et a encouragé les propriétaires à les ignorer.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Urban expansion and urban expansion policies for Egyptian cities
The scope of the research and the research methodology
Key actors influencing the implementation of urban expansion polices in Egypt
Main polices adopted by the Egyptian government to manage urban expansion
Applying Urban Growth Boundaries (UGB)
Undertaking a detailed plan for urban expansion areas
The application of the Betterment Levy
Key factors affecting the achievement of intended outcomes of urban expansion policies in Egyptian cities
Administrative, fiscal, and political centralization
Local government capacity
Weak coordination and synergy between national plans and policies
Lack of clarity regarding the interpretation of the law and the skepticism regarding its relevance
Land owners and private developer’s unwillingness to comply
Effectiveness of accountability mechanisms
The wider political environment
Concluding remarks

Aperçu du début du texte

Introduction

There is a near consensus among scholars, policy makers, and urban residents that managing urban expansion is crucial. What is controversial, however, is whether it should be restricted or encouraged (Myers, 2001). Most views call for the adoption of policies that are geared towards achieving “sustainable urban expansion”, “smart growth”, and “compact cities” by increasing existing cities' densities to reasonable levels, encouraging infill, re-use of infrastructure and previously developed land, implementing zoning and land subdivision regulations, placing urban growth limits, and land conservation measures (Cervero, 1995; Thomas & Cousins, 1996; Levinson & Kumar, 1997; Schwanen, Dijst, & Dieleman, 2004; Angel et. al., 2005).

The proper application of these policies has been considered crucial as they are directly related to the achievement of sustainable development and a wide spectrum of environmental, economic, and social issues, such as environmental conservation, ci...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohamed Nada, « The Politics and Governance of Implementing Urban Expansion Policies in Egyptian Cities  », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 11 | 2014, mis en ligne le 09 avril 2014, consulté le 22 août 2017. URL : http://ema.revues.org/3294 ; DOI : 10.4000/ema.3294

Haut de page

Auteur

Mohamed Nada

Mohamed Nada is the Program Manager of the Urban Policies and Governance Program at the UN-Habitat Egypt. He studied Environment and Development at School of Development studies, University of East Anglia, UK, and is currently a PhD research Fellow at School of Governance and Public Polices, University of Maastricht., the Netherlands.
He arrived at UN Habitat in 2009 to lead a project that aims at reforming the legal and institutional framework governing planning and urban development. He has wide experience in urban governance and planning at local and regional levels, with expertise on institutional analysis, territorial public policies, regional development, youth and women empowerment, and participatory mechanisms.
He has facilitated and/or participated in a number of advisory and technical committees to different ministries, governmental and non-governmental institutions. He is also a Board member in a number of non-governmental organizations, including Nahdeat el Mahrousa, Friends of the Environment in Alexandria.
 
Mohamed Nada dirige le programme « Politiques et Gouvernance Urbaine » de UN-Habitat Egypte. Il a étudié l’environnement et le développement à l’école d’études du développement, Université de East Anglia, Royaume Uni, et est actuellement doctorant à l’école de gouvernance et politiques publiques, université de Maastricht, Pays-Bas.
Il a rejoint UN-Habitat en 2009 pour piloter un projet visant à réformer le cadre légal et institutionnel de la planification et de l’urbanisme. Il possède une longue expérience des champs de la gouvernance et de la planification urbaine aux échelons local et régional, avec une expertise dans l’analyse institutionnelle, les politiques publiques territoriales, le développement régional, la capacitation des jeunes et des femmes, et les dispositifs participatifs.
Il a animé et/ou participé à un grand nombre de comités techniques ou consultatifs pour différents ministères, institutions gouvernementales et non-gouvernementales. Il est également membre de conseils d’administration de plusieurs organisations non-gouvernementales, dont Nahdet el Mahrousa et Friends of the Environment à Alexandrie.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org