Navigation – Plan du site
Première partie – Se mobiliser dans/pour la ville

Mobilisations pré-révolutionnaires : quand les habitants des quartiers populaires du Caire (se) manifestent

Agnès Deboulet et Bénédicte Florin
p. 39-65

Résumés

Cet article interroge l’origine et la continuité des mobilisations au Caire, une décennie avant la période révolutionnaire, en s’intéressant en particulier au nouveau destin des habitants des quartiers périphériques pauvres, souvent décrits comme informels. Les deux auteurs convergent dans leur analyse : ce n’est pas tant la misère que la cristallisation d’un sentiment d’injustice qui doit être interrogée et ce dernier trouve des éléments d’explication dans les mobilisations antérieures pour le droit au travail, le droit au logement et, plus largement, la justice. Dans le prolongement de ce raisonnement, il s’agit de voir comment ont évolué les expressions publiques du mécontentement dans deux situations urbaines proches. La première provient d’enquêtes de Bénédicte Florin sur les Chiffoniers qui sortent de la marge en manifestant suite à des actions très contestées du gouvernement et à certaines conséquences de la libéralisation du secteur et de sa reprise en main autoritaire. La seconde provient d’enquêtes menées par Agnès Deboulet sur les nouveaux secteurs d’insécurité foncière et la façon dont cette forme caractéristique de la mégapole débouche sur de nouveaux moteurs d’organisation et de coopération. Dans les deux cas, avant même la révolution, le tournant revendicatif étant bien amorcé et les habitants des quartiers défavorisés avaient mis en œuvre de nouveaux leviers d’action.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

De la marginalisation à l'injustice, de l'injustice à la mobilisation
Quand les marges (se) manifestent
La rhétorique de la justice
L'injustice : le moteur de l'action des « in-ouïs »
La construction d'un « problème public » : le droit au travail des chiffonniers
De l'espace public à la sphère publique ou comment sortir de la marge
Un nouveau « problème public » : les déchets et leurs récupérateurs
Les cochons : une cause indéfendable et une injustice flagrante
Mobilisations autour du logement : l’insécurité foncière comme moteur
Convergences économiques, politiques et sentiment d’injustice
Pour rappel : ce qui existait « avant »
Le tournant revendicatif
Conclusion

Aperçu du début du texte

Au Caire, depuis le tout début des années 2000, les mobilisations populaires se sont multipliées. S'exprimant dans des espaces centraux ou excentrés, mais perçues par les acteurs dominants comme des marges de la ville, ces mobilisations ont émané de populations qui (se) manifestent, qui tentent de se faire entendre et qui, en effet, avec plus ou moins de succès, vont faire parler d'elles. Dans une première partie de notre article, nous posons l'hypothèse que la marginalisation et/ou la pauvreté ne sont pas « par essence » productrices de mobilisation : c'est quand, par la voix des in-ouïs, ceux que l'on n'entend pas, elles se transforment en expression de l’injustice, qu’elles peuvent déboucher sur des mobilisations ou d’autres formes de résistance. Certes, ces mouvements populaires ont été éphémères, souvent réprimés sous l'ère de Hosni Moubarak ; certes, ces manifestations de colère ont été suivies d'effets très inégaux, mais il n'en reste pas moins qu'elles ont contribué à la con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Agnès Deboulet et Bénédicte Florin, « Mobilisations pré-révolutionnaires : quand les habitants des quartiers populaires du Caire (se) manifestent », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 11 | 2014, mis en ligne le 07 avril 2014, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://ema.revues.org/3263 ; DOI : 10.4000/ema.3263

Haut de page

Auteurs

Agnès Deboulet

Agnès Deboulet est professeure de sociologie à l’Université Paris 8-Vincennes Saint Denis et chercheur au Centre de Recherches sur l’Habitat/Lavue (UMR 7218 Cnrs). Ses recherches ont porté principalement sur l’urbanisation populaire au Caire et à Beyrouth, et elle travaille aussi sur les questions de citoyenneté, participation dans les quartiers en rénovation urbaine en France. Parmi ses ouvrages, avec I. Berry-Chikhaoui Les compétences des citadins dans le monde arabe–Paris, Karthala, 2000 ; avec I. Berry-Chikhaoui and L. Roulleau Berger, Villes internationales. Entre tensions et réactions des habitants, La découverte, 2007 ; avec R. de Villanova, Belleville, quartier populaire ?, Créaphis, 2012 ; avec M. Jolé l’ouvrage Mondes urbains. Le parcours engagé de F. Navez-Bouchanine, Karthala, 2013 ; avec H. Nez, Savoirs citoyens et démocratie urbaine, PUR, 2013. Elle a récemment édité l’ouvrage coordonné par F. Navez-Bouchanine, Effets sociaux des politiques urbaines, Paris, Karthala, 2012.
agnesdeboulet@orange.fr
CRH-Lavue
Ensa-Paris Val de Seine
3-15 quai Panhard et Levassor
75013 Paris
 
Agnès Deboulet is professor of sociology at the university Paris 8 and researcher at the Centre de Recherches sur l’Habitat, Lavue (Cnrs).
Her researches have focused on popular urbanization in Cairo and she has also been working on migrants and suburbs in Beirut. In France, she is involved in various researches about urban renewal processes in the popular neighborhoods and urban citizenship issues. Among her publications : with I. Berry-Chikhaoui (Eds), Les compétences des citadins dans le monde arabe – Paris, Karthala, 2000 ; with B. Destremau and F. Ireton (Eds) Dynamiques de la pauvreté en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, Paris, Karthala, 2004, – with I. Berry-Chikhaoui and L. Roulleau Berger (Eds), Villes internationales. Entre tensions et réactions des habitants, La découverte, 2007, with M. Jolé Mondes urbains. Le parcours engagé de F. Navez-Bouchanine, Paris, Karthala, 2013 and with H. Nez Savoirs citoyens et démocratie urbaine, PUR, 2013.

Articles du même auteur

Bénédicte Florin

Bénédicte Florin est maître de conférences en géographie à l'Université de Tours et chercheure à CITERES, UMR 6170, Équipe Monde Arabe et Méditerranée (EMAM). Ses thématiques de recherche sont la fabrique et les pratiques de l'urbain dans le monde arabe et, pour le Caire, les quartiers fermés et les villes nouvelles, le logement social, les mobilités résidentielles, la citadinité. Depuis 2007, elle mène de nouvelles recherches sur la réforme de la gestion des déchets et ses effets sociaux, économiques et territoriaux pour la communauté des chiffonniers du Caire. Ses recherches se sont élargies aux conditions de travail des récupérateurs de Casablanca et à la question des déchets dans le monde arabe en général.
– Cirelli C. et Florin B., (dir. par), à paraître 2014, Sociétés urbaines et déchets. Une comparaison internationale, PUFR, coll. Villes et Sociétés.
– Semmoud Nora, Florin Bénédicte, Legros Olivier (dir. par), 2014, Marges et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens, éd. PUFR, coll. Villes et Territoires.
– B. Florin, F. Troin, 2013, "'Ayn al-Sira ou les petits arrangements avec l’espace. Fabrication, usages et changements sociaux dans une cité d'habitat populaire du Caire", in Les mondes urbains, sous la dir. de A. Deboulet et M. Jolé, Karthala, pp. 49-64.
– Florin B., 2012, Les quartiers fermés du Grand Caire. Dimensions urbanistiques et idéologiques d’une forme de ville : nouvelle urbanité ou césure urbaine ? », in L'espace politique, n° 17, La possibilité d'une île ? Formes et hybridation des espaces clos urbains, 2012-2,
http://espacepolitique.revues.org/index2393.html
benedicte.florin@univ-tours.fr
CITERES-EMAM
33 allée Ferdinand de Lesseps
BP 60449
37204 Tours cedex 3
 
Bénédicte Florin is Associate Professor in geography at the University of Tours and researcher to CITERES, UMR 6170, in EMAM (Equipe Monde Arabe et Méditerranéen).
Since 2007, her new researchers are about the question of the management of waste in Cairo and the informal sector of collectors. She published about ten articles concerning the effects of the reform on the “zabbalin community”, the inconsistencies of the new waste management system and the conflicts, negotiation and strategies of the actors. Her researches widened in the conditions of work of scavengers of Casablanca and question of waste management in the Arab world generally.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org