Navigation – Plan du site
Extraits de presse: Islam et crise du Golfe, Annexes I à XII

Crise du Golfe, annexe I : Appel d'Al-Azhar Al-Charif

Magallat Al-Azhar, septembre 1990, 18 muharram 1411 hég./9 août 1990
Gadd Al-Haqq ‘Alî Gadd Al-Haqq
p. 223-225

Texte intégral

1Mercredi à midi, les peuples et leaders arabes et musulmans ont pu entendre la déclaration franche du président Hosni Moubarak évoquant la catastrophe qui menace la nation arabe dans son ensemble en raison de l'invasion irakienne du Koweït, de l'occupation de ses terres et de la violation, de son intégrité. Ils ont également pu entendre les instances internationales – notamment l'Organisation de la Conférence islamique, la Conférence des ministres des Affaires étrangères des pays islamiques, le Conseil de la Ligue des États arabes et le Conseil de sécurité – dénoncer unanimement cette agression et énoncer les mesures qu'elles adoptaient à son encontre.

2Le président a mis en garde l'Irak contre la poursuite de cette agression, qui cause à la nation arabe un malaise profond et la fait considérer comme dépourvue d'expérience, de puissance, de prestige, de capacité à affronter ses problèmes. Il a ensuite insisté sur le déploiement militaire mis en place par les États ayant des intérêts économiques dans la région, affirmant à cet égard que si les Arabes ne mettent pas immédiatement fin à la crise, l'ensemble de la nation sera exposée à une confrontation militaire qui aura d'énormes répercussions aujourd'hui et hypothéquera son avenir.

3Al-Azhar Al-Charif exprime à cette occasion sa profonde préoccupation quant à la tension aiguë prévalant dans la région et aux dangers considérables pouvant résulter de l'opération irakienne et qui nuiront sans distinction à tous les peuples de la nation arabe et islamique, et met en garde contre la menace que constitue l'intervention étrangère, celle-ci étant susceptible de créer une situation qui affectera la destinée des peuples arabes pendant de longues générations.

4Al-Azhar Al-Charif en appelle à l'appartenance authentique du président Saddam Hussein et des responsables irakiens à la nation arabe et islamique, les invitant à répondre à l'appel sincère du président Hosni Moubarak à la tenue d'une conférence au sommet, ainsi qu'à la médiation arabe et islamique visant à mettre un terme au conflit par des moyens pacifiques et à instaurer un climat propice à la satisfaction des intérêts légitimes de chacun.

5Al-Azhar Al-Charif rappelle ici au président Saddam Hussein ses précédentes déclarations selon lesquelles l'armée irakienne est équipée pour défendre tout peuple ou terre arabe victime d'une agression. C'est là un engagement. Nous souhaitons qu'il s'en souvienne, fasse obstacle à l'intervention extérieure et prouve son attachement à la préservation de la dignité de la nation, aux droits de la confraternité arabe et islamique et à ceux du voisinage, plus précieux que toute terre ou tout bien.

6Le Tout-Puissant nous a recommandé dans son Livre béni :

« Lorsque vous parlez, soyez équitables

Même s’il s'agit d'un parent proche.

Soyez fidèles au pacte de Dieu.

Voici ce qu'il vous ordonne.

  • 1 Sourate VI (Les Troupeaux), v. 152. Trad. D. Masson.

Peut-être réfléchirez-vous ! » 1

« Soyez fidèles à l'alliance de Dieu

Après l'avoir contractée.

Ne violez pas les serments,

Après les avoir solennellement prêtés

Et avoir pris Dieu comme garant contre vous.

Dieu sait parfaitement ce que vous faites

N'imitez pas celle qui défaisait le fil de son fuseau après l'avoir solidement tordu.

  • 2 Sourate XVI (Les Abeilles), v. 91 et 92. (id.)

Ne considérez pas vos serments comme un sujet d'intrigue entre vous... » 2

  • 3 Op. cit. (id.)

7Al Azhar Al-Charif attire l'attention sur ces nuages qui s'accumulent dans le ciel des Arabes et augurent d'un immense danger, avec l’espoir que, lors du sommet prévu au Caire, les dirigeants arabes coopèreront dans la recherche du bien, qu'ils feront face à la situation avec le courage et la vaillance arabes et se souviendront de ces paroles du Très-Haut : « Lorsque vous parlez, soyez équitables ». 3

8Nous sommes appelés à faire triompher la vérité et à nous rappeler à cet égard les paroles du Prophète – que le salut de Dieu lui soit rendu – rapportées par Al-Bukhari citant Anas – que Dieu le bénisse :

« Soutiens ton frère, qu'il se montre injuste ou pâtisse d’une injustice. » À l’homme qui lui demandait : « Messager de Dieu, je le soutiendrai s'il pâtit d'une injustice, mais comment le soutenir s'il se montre injuste ? » Il répondit : « C'est en l'empêchant de l'être que tu le soutiendras... »

9Dirigeants arabes, Altesses royales et Excellences. Princes et Présidents, rassemblez-vous, faites front, accomplissez votre devoir et épargnez à votre nation, à votre honneur, à vos peuples et à vos ressources la perdition qui les menacent et dont seul Dieu peut nous sauver. Mais Dieu ne réforme pas un peuple si celui-ci ne s’engage pas lui-même sur la route du repentir.

10Souvenons-nous tous, peuples, dirigeants et gouvernements, que toute négligence dans le traitement de cette crise et dans l'instauration de la paix entre Arabes est un manquement à notre devoir et une trahison de la mission qui nous a été confiée... Craignez donc le jugement de Dieu, qui demandera compte à chaque gouvernant de ce qui lui a été confié. Quant à l'Histoire, elle retiendra vos prises de position et tranchera, en votre faveur ou contre vous :

« Ô vous qui croyez !

Répondez à Dieu et à Son Prophète,

Lorsqu’ils vous appellent à ce qui vous fait vivre.

Sachez qu’en vérité,

Dieu se place entre l'homme et son cœur,

Et que vous serez tous rassemblés devant Lui.

Craignez une épreuve qui n'atteindra pas spécialement

Ceux d'entre vous qui sont injustes.

  • 4 Sourate VIII (Le Butin), v. 24 et 25. (id.)

Sachez que Dieu est terrible dans son châtiment. » 4

« Ô vous qui croyez !

Ne trahissez ni Dieu, ni Son Prophète ;

Vous ne respecteriez donc pas les dépôts qui vous ont été confiés,

  • 5 Sourate VIII (Le Butin), v. 27. (id.)

Alors que vous savez ? » 5

11Al Azhar Al-Charif appelle les peuples et les dirigeants de la nation arabe et islamique à défendre et faire triompher la vérité...

« Oui, Dieu sauvera ceux qui l'assistent.

  • 6 Sourate XXII (Le Pèlerinage), v. 40. (id.)

Dieu est, en vérité, fort et puissant. » 6

Haut de page

Notes

1 Sourate VI (Les Troupeaux), v. 152. Trad. D. Masson.

2 Sourate XVI (Les Abeilles), v. 91 et 92. (id.)

3 Op. cit. (id.)

4 Sourate VIII (Le Butin), v. 24 et 25. (id.)

5 Sourate VIII (Le Butin), v. 27. (id.)

6 Sourate XXII (Le Pèlerinage), v. 40. (id.)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gadd Al-Haqq ‘Alî Gadd Al-Haqq, « Crise du Golfe, annexe I : Appel d'Al-Azhar Al-Charif », Égypte/Monde arabe, Première série, 3 | 1990, mis en ligne le 08 juillet 2008, consulté le 22 mars 2017. URL : http://ema.revues.org/1879

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • Revues.org